Sanary, la ville qui te donne le goût de revenir

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on twitter
Share on email

Lotti Budai est écrivaine et voyageuse hongroise qui est amoureuse du sud de la France. Nous nous sommes rencontrées grâce à notre goût de l’aventure en 2019. En septembre 2020 nous avons passé une semaine ensemble à Sanary. Ce séjour était chargé de surprises, de joie et d’heureux d’événements.

Dans cet article Lotti nous raconte ses aventures à Sanary et surtout elle nous parle de belles leçons dont nous avons bien besoin, surtout dans cette période étrange. Voici cette édition spéciale de mon blog, pour bien vous réchauffer le cœur ! 🧡

Ce que j’ai appris dans cette perle turquoise – par Lotti Budai

Dans l’un de mes livres préférés, Eat, Pray, Love il se trouve un passage, quand l’écrivaine, Elizabeth Gilbert n’en revient pas que son amie s’excite chaque fois qu’elle visite un endroit magnifique : « C’est tellement merveilleux, je dois absolument revenir ! » Je comprends l’écrivaine qui veut calmer son amie, en lui disant « Mais profite, tu y es déjà ! ». Moi aussi je voyage dans cet esprit : être présent et vivre le moment présent. Aujourd’hui je ne ressens plus le chagrin quand je quitte un endroit qui me tient à cœur, ou l’envie d’en vouloir toujours encore plus. Bien sûr, j’ai fait des voyages où je me disais : « Il faut que je revienne » ou plutôt, « je reviendrai ! ». Mais surtout une intuition qui nous chuchote le fait de revenir.

J’ai déjà eu ce pressentiment fort deux fois dans ma vie. D’abord quand j’avais 17 ans, en me baladant avec ma famille dans les rues de Paris sous la pluie. La beauté si complexe de cette ville m’appelait : « Un jour tu dois venir vivre ici. » Ensuite c’était en octobre 2019. Après une longue période bien chargée j’avais besoin de me reposer. J’ai choisi donc une petite ville aux calanques turquoises : Cassis. C’est pendant ce séjour que nous nous sommes rencontrées avec Detti.

Lotti & Detti

Notre rencontre est une belle leçon. Depuis des années Detti a vécu près de Cassis : à Sanary-sur-mer. Elle a aperçu une de mes photos sur Instagram que j’ai publié pendant mes vacances. Du coup elle a décidé de me contacter. Elle m’a envoyé un message très sympa et m’a proposé de nous rencontrer pour faire une balade ensemble dans le coin. J’ai dit oui de suite, avec plaisir ! J’adore voyager seule. Ces séjours m’ont appris d’être ouverte au monde et aux opportunités que l’Univers nous offre. La vie avec les inconnus peut nous offrir tellement de surprise, c’est magique ! Je crois que la plupart des gens auraient répondu non à un message d’un inconnu qui leur propose de se rencontrer dans un pays étranger. Pourtant c’est là où l’aventure commence ! Mais avant de devenir trop philosophique, parlons un peu de Detti ! 

Detti & Sanary

Detti est wedding planner et organisatrice d’événements. Elle réalise des mariages, des EVJF, des fêtes, des soirées… La Provence et la Côte d’Azur sont un lieu parfait pour tous ces événements ! Et dans sa personnalité il y a quelque chose de tellement rafraichissant. Detti s’ouvre à la vie tellement naturellement. Avoir cette attitude n’est pas évident pour tout le monde. 

Detti est arrivée en France quand elle avait 21 ans, elle était jeune fille aupair. Ensuite, elle a créé son entreprise et avec son mari super sympa, Auguste, ils vivent dans la merveilleuse ville de Sanary. Sanary, où le marché est une véritable fête de la gastronomie, le port est une perle et la mer est toujours turquoise.

Detti a toujours suivi ses envies et son cœur, toute sa vie elle a travaillé par enthousiasme et son métier est une véritable passion. On pourrait dire : « wow, c’est vraiment une vie extraordinaire ! Cette fille a beaucoup de chance, comment elle a fait ? »  Mais moi je pensais le contraire quand j’ai connu cette fille super enthousiaste. Je ne pensais pas que c’était dû à la chance. Je pensais plutôt que c’était en fait une vie tout à fait normale ! Voilà pourquoi je vous disais que Detti s’ouvre à la vie. À la vie, à la beauté et à la bonté. Cet état d’esprit me parait évident et ça devrait être une évidence pour tout le monde. Vivre selon ses rêves au lieu des les oublier. Parce que la vie est tellement belle et tout le monde mérite d’en profiter comme il veut. Rencontrer quelqu’un qui suis ses rêves, c’est un véritable rafraichissement !

Dès qu’elle est arrivée à Sanary il y a sept ans ça a été un coup de foudre. Elle a su que c’était la ville de ses rêves et que cet endroit avait beaucoup de promesse pour elle. Et c’est ici que j’ai ressenti pour la deuxième fois dans ma vie le fameux « je reviendrai ». Et me revoilà à Sanary en septembre 2020! 

Sanary, la perle turquoise 

Ce n’est pas facile de décrire le charme de cette petite ville en quelques phrases. Ses maisons de couleurs pastels, ses volets bleus, ses bateaux de milles couleurs dans son port, ses petites ruelles et ses petites places qui nous surprennent à flâner dans le centre-ville. J’ai loué un appartement ici, sur une petite place charmante avec ses muriers. J’ai adoré marcher pieds nus sur les pavés des ruelles avant que la ville ne se réveille. 

Sanary est trop grande pour tout découvrir rapidement, mais assez petite pour que tout le monde se connaisse. On aperçoit un sourire ensoleillé sur le visage de ses habitants ; Sur le visage du jeune couple qui vend des tapenades maison sur le marché, sous l’allée des platanes ; Sur le visage du marin qui a sauté de son bateau sur le port pour nous dire bonjour. Ce marin, je vous jure qu’un jour j’écrirai son personnage dans l’un de mes livres : visage bronzé, cheveux blonds et des yeux bleus clairs, on sent bien qu’il a passé toute sa vie sur la mer, sous le soleil et au contact de l’eau salé. 

Je ne pense pas que les gens sont joyeux et souriants ici juste parce qu’ils habitent dans un cadre idyllique au bord de mer et parce qu’ils n’ont pas de problèmes. On dirait juste que le vent du sud et les vagues de la mer leur rappelle que tout change en permanence, comme la marée peut être haute puis baisse. 

Plat de bonheur & coucher du soleil rose : les cadeaux de ce séjour

Voilà la leçon que Sanary m’a apprise : quand on ose dire oui, la vie nous offre ses cadeaux. Moi j’ai reçu comme cadeau la recette du plat de bonheur (la spécialité de Detti et Auguste). J’ai vu un coucher du soleil rose sur le bord d’un bateau avec une flute de champagne à la main.

Puis j’ai fait de belles rencontres : Detti m’a invitée à un EVJF qu’elle organisait. La future mariée aurait pu refuser de recevoir une inconnue à son EVJF mais elle a été très contente de ma présence. Encore une situation qui prouve qu’on peut gagner tellement en restant ouvert : de belles discussions, des rires, écouter des histoires de vie intéressantes, ou passer l’une des plus belles soirées de notre vie, jusqu’au petit matin !  En tout cas c’est ce que j’ai reçu de cet EVJF. Et surtout de nouvelles amies.

 Sanary m’a donc offert beaucoup plus que la découverte d’une ville merveilleuse. Mon séjour à Sanary m’a appris à laisser en derrière les idées reçues. Écoutons nos intuitions qui nous murmurent à l’oreille. Et voilà ce que j’ai appris avec Detti : on décide de vivre une belle vie.

Les petits bonheurs ne sont pas à prendre comme des récompenses pour un travail difficile, ou comme une simple chance. Voyons plutôt que c’est la vie qui est naturellement comme ça : remplie de beauté et de joie. Et cela, peu importe où nous vivons notre vie. 

Merci à Lotti pour ces belles histoires !

Voici le compte Instagram de Lotti pour mieux découvrir son univers: Lotti Insta Profil

Ça t’a donné envie de vivre des moments uniques en Provence et sur la Côte d’Azur pour tes événements de 2021, ou bien tout simplement boire un verre de rosé avec moi au port de Sanary ? N’hésite pas à me contacter, ça me ferait super plaisir ! Rappelle-toi, les aventures et les moments inoubliables commencent souvent par un simple message… 😉

En attendent, on se retrouve sur mon Instagram et sur le blog avec des nouvels articles !

À très bientôt,
Detti
Créatrice et accompagnatrice de vos événements & de vos expériences en Provence

hu_HUHungarian